This page is best viewed with Firefox. And a glass of wine.

mardi, août 21, 2007

A change would do you good (*)

(*) Oui, le titre est tiré d'une chanson connue.

Ma vie a pris un nouveau tournant. Un inévitable tournant. Je ne pouvais pas continuer de nier, contester, refuser obstinément la voie que me traçait la vie. Ma vie. Je ne pouvais plus être effrontément aveugle au bonheur. Je ne pouvais tout simplement plus vivre à demi. J'ai donc pris le parti d'être heureuse. Rien de moins.

Par trop rechercher l'approbation et le bonheur des autres, j'ai fini par m'oublier. Il me reste encore un long chemin à parcourir, je ne suis pas encore guérie de cet impérieux besoin de plaire à tous, d'être absolument parfaite aux yeux de tous, d'être plus forte que je ne le suis réellement. Ces dernières semaines, nombreux sont ceux et celles qui ont douté. Beaucoup n'ont pas cru en mes capacités, ou ont pensé que je m'étais carrément trompée de voie, éblouie par un mirage fugace, poussée à l'extrême dans un moment d'égarement. Si seulement j'arrivais à faire abstraction de tout ce qui m'empêche présentement d'éprouver pleinement toute l'ivresse de vivre, trop longtemps scellée en moi et qui pourtant ne demande qu'à éclater joyeusement, sans contrainte, sans cette malsaine phobie de blesser autrui. C'est pourquoi j'ai entrepris une thérapie qui me permettra - je l'espère - de mieux m'affirmer face aux autres, de moins culpabiliser lorsque mes décisions ne font pas l'unanimité, d'agir sans toujours avoir cette crainte d'être jugée, de paraître imparfaite, cette peur de toujours faillir aux yeux des autres.

Alors voilà, j'ai changé.

Changé de demeure. Changé l'homme de ma vie. Changé ma vision d'avenir. Changé la perception que j'ai de moi-même. Ce n'est qu'un début.

***

Sur une note plus légère, tout changement drastique s'accompagne NÉCESSAIREMENT d'un remaniement capillaire (si, si).

Jeudi dernier, afin de célébrer en grandes pompes ma demi-fête (*) - le 15 août dernier - j'ai opté pour une nouvelle tignasse violacée avec mèches noires. (Ce qui, avec mon teint fantômatique et mes cernes à peu près aussi immenses que le lac Memphrémagog, me rapproche étrangement de la célèbre Morticia Addams.)


Le lendemain, à la garderie, un enfant s'est exclamé: «Tu as changé de cheveux!! As-tu changé de nom aussi?» Adorable!:-D

(*) Bah, oui, c'est mon côté puéril. On s'y attendrait d'une fillette qui clâme fièrement qu'elle a 5 ans et demi, et non pas d'une adulte mortifiée à l'approche de la trentaine (2 ans et demi de sursis... ouhhh)...

21 commentaires:

bumpert a dit...

Merci de me rendre heureux

Folliculaire a dit...

Heureux de retrouver tes billets! Que veux-tu, ton public t'aime!

Pour exprimer aussi clairement ta situation, je vois que la thérapie t'aide déjà ou bien, que tu as déjà en toi une grande capacité d'auto-analyse.

Bonne route.

Emilie a dit...

Bumpert: Merci de me rendre heureuse :-)

Folliculaire: Merci! Disons que je sais reconnaître quels sont mes points faibles et cette fois-ci, pour mon bien-être personnel, j'ai réalisé qu'il serait grand temps que j'y remédie.

Le monde de Mini a dit...

Eh bien je suis contente pour toi que le brouillard commence à s'en aller! Tu es heureuse et c'est ce qui compte! :)

Pis tes cheveux....WOOOOOW!!!!!! :D
Géniaaaaal!!!!!!!!

Frank a dit...

changée? Et ou est la Emilie qu'on aimait tant??? ;)

p o i s o n e d * a dit...

(s'en vient fêter avec la boisson et les confettis tel que promis)

Si les gens ont douté, ils sont fou! Ce n'est sûrement pas une personne rationelle et en totale conscience de ce qui lui arrive qui pourrait décider des choses dans le genre et se les expliquer. Ton bonheur doit passer avant tout et tous et j'espère de tout mon coeur que tu n'auras plus à le mettre en seconde place ;) Comme l'a dit Folliculaire, ta thérapie a l'air déjà d'avoir fait son chemin! T'es fine, t'es belle, t'es intelligente, t'es forte, t'es capable! :-D

PS. Super les cheveux!!!! Wahouh!

Emilie a dit...

Mini: Oui le brouillard se dissipe. Il était temps! :-)

Merciiii!

Frank: Elle n'est pas cachée trop loin! :-p

Poisoned: Merci pour cet encouragement. Certaines personnes ont douté (et doutent encore), parce qu'elles ont peur pour moi. Mais bon, il faut bien que je vive ce que j'ai à vivre après tout!

D-Max a dit...

Le gens nous aiment indépendament de ce qu'on fait pour eux. Heureuse, tu aimeras mieux aussi... indépendament de ce que les autres feront pour toi.

C'est bien tes cheveux. Moi, quand je veux du changement, je me les rase! Parfois je me fait un mohawk très court.

CManu a dit...

Ravi de te revoir, le changement n'est qu'extérieur, le rese est force et construction de soi.

crashaci a dit...

Champagne !!!

Euh non, on va prendre de la bonne vieille biere de chez moi. Une cuvée des trolls pour feter ton renouveau.

Denise a dit...

Bon, il fallait que je vienne ici pour avoir des nouvelles. Tu sembles bien allée et j'en suis très contente. Tu continues ta thérapie, je te dis bravo! On s'ennuie quand même de toi sur Amabilia. En passant j'adore tes cheveux :)

A bientôt ma belle

BabS a dit...

Bravo!!!

Ce cheminement je l'ai moi aussi entamé il y a presque 2 ans... c'est périlleux.. c'est pas facile au début mais on s'habitue et on est plus zen par la suite de se donne le droit d'être nous-même pour de vrai... J'ai encore du chemin à faire.. mais je suis tellement mieux maintenant.. bonne route ....

Accent Grave a dit...

Parfaite? Vous le serez à partir du moment ou vous serez vous-même. Ça me semble déjà être le cas. Quand on est soi-même, on est beau, on est parfait.

Rire de soi est aussi une bonne thérapie. Apprenez à rire de vous. Chaque petit « échec » peut constituer une raison de se bidonner. Il se peut que parfois l'on puisse faire mieux mais à coup sûr, on peut toujours faire pire!

Une personne équilibrée n'est pas aimée de tous. Être aimé de tous témoigne d'un manque de personalité. Et puis, il faut bien quelques ennemis pour mieux apprécier nos amis. Les ennemis ont leur utilité, il faut en avoir, c'est très important. Si vous voulez m'avoir comme ennemi ne vous gênez pas, je suis un peu masochiste! Engueulez-moi, trainez-moi dans la boue, vous verrez, ça fait du bien!

Accent Grave

gabrielle a dit...

hello, sympa ton blog et cet article m'a fait rire, moi plus proche de la trentaien (octobre, ça se rapproche), changement de coupe de cheveu too et comme je suis orthophoniste j'ai eu droit à quelques phrases amusantes aussi !
voilou, je repasserai, à bientôt !

Emilie a dit...

D-Max: Tu as entièrement raison.

J'essaierai un mohawk un de ces jours ;-)

Cmanu: Merci pour ce petit mot d'encouragement.

Crashaci: Comment refuser une bonne bière belge! :-DDDD

Denise: Je m'ennuie de notre belle bande d'ACA (lol), aussitôt que je suis moins occupée, je retourne vous faire un petit coucou!!

Babs: Merci pour ce témoignage. L'important est de demeurer soi-même. C'est ce que j'apprends à faire.

Accent grave: Je sais que c'est totalement illusoire. Et que c'est malsain comme besoin. J'y travaille... Depuis deux semaines, j'arrive à dire non, à refuser, à être plus ferme, à montrer certains sentiments ou états d'âme que je cache habituellement. Les gens me regardent de travers, ils ne sont pas habitués à ça de ma part. Il faudra bien qu'ils s'y fassent. J'ai assez vécu pour les autres, il est temps que je vive pour moi...

Gabrielle: Au plaisir de te recroiser! :-)

bumpert a dit...

Heu le mohawk je suis pas sure chérie! :)

Emilie a dit...

Moi non plus! :-D

Le monde de Mini a dit...

Tu as été tagué par moi pour faire ceci :
http://miniworld.canalblog.com/archives/2007/09/01/6069512.html

:-)

Francis a dit...

Té où ? M'ennuie (imaginez des ti-yeux piteux ici)

David a dit...

On se connait peu, mais je percois une force et une ferveur peu commune. Aider les autres au-delà de soi, les aimer plus que nous, n'aide personne. J'étais et suis comme toi. Il y a un juste milieu je te promets.

Je suis content de te lire ce matin, je te promets que je vais revenir plus souvent!

AK47 a dit...

Bonjour chère Emilie,

Je suis tombé par hasard sur ton blog que je décortique au fur et à mesure.

Ta nouvelle coiffure amplifie ta charmantitude.

A.