This page is best viewed with Firefox. And a glass of wine.

mercredi, juillet 11, 2007

Récapitulatif et quelques moustiques

Tel que promis, voici mon week-end, en résumé très bref que je récapitulerai de manière succincte (cela ne saurait être plus condensé, hein!), avec quelques preuves accablantes à l'appui, judicieusement sélectionnées par mon oeil d'experte judiciaire en matière de scènes de crime de moeurs (en d'autres termes, j'ai choisi les plus décentes).

- Hormis lundi, le temps n'a pas été si moche (un merci tout spécial à ma charmante grand-maman qui a accroché son chapelet sur sa corde à linge - je commence à croire que mon aïeule a une connection directe et haute-vitesse avec l'au-delà, le bon Dieu, la force divine, les Raéliens ou whatever it is). Nous avons eu droit à d'agréables et très appréciées percées de soleil tout au long de la fin de semaine. D'ailleurs, Yannick a même bronzé en «habitant» lors de sa partie annuelle de golf ce dimanche (comme en fait foi la flèche rouge que vous pourrez déceler sur la photo ci-bas, à condition d'avoir les yeux perçants d'un lynx des montagnes...). Deux bronzages inégaux, oh! de toute beauté. Que dis-je, une pure merveille pour le regard. Ha ha. (Non, il ne s'agit pas de son fils illégitime.)

- La petite grande vieille que je suis a remporté une victoire retentissante contre deux jeunesses de 15 ans lors d'un match de soccer - disputé amicalement bien entendu. Bon bon, ça s'équivaut presque, me direz-vous, deux fois quinze, mais nooonnnnn, pitié, il me reste encore 2 ans et demi avant d'atteindre l'âge fatidique de la grande personne adulte responsable. Je suis simplement plus douée au soccer, nah. (Ou bien c'est que m'élancer partout telle une superballe bondissante s'est avéré une tactique des plus efficaces pour arrêter le ballon.)

- Faire un combat de guimauves grillées fut une mauvaise idée. Je suis définitivement trop compétitive et la violence de l'affrontement a coûté la vie à ma guimauve pourtant rôtie juste à point. Rest in Peace, pauvre guimauve écrapou (oui oui, écrapou):


- Moment MÉ-MO-RA-BLE: quatre jeunes hommes de corvée qui frictionnent amoureusement l'amas de vaisselle sale du souper.

- J'ai ingurgité une quantité astronomique de bière et de vin, d'où mon air de fille-qui-a-ingurgité-une-quantité-astronomique-de-bière-et-de-vin:
(Bah, pour votre information, oui, j'ai eu le temps de dégriser depuis dimanche soir. Quand même. Je ne suis pas aussi ivrogne que j'en ai l'air.)

Le clou de la fin de semaine a sans doute été cette histoire de Paris la marmotte qui grignottait des fleurs devant ma porte d'entrée au travail, anecdote qui a fait beaucoup de vagues des jours durant. Tous les joyeux lurons présents ce week-end ont maintenant l'impression que j'ai une araignée qui pendouille au plafond (hum, ce qui n'est pas complètement faux) et que j'ai tout bonnement halluciné ce rongeur friand de fleurs blanches sous l'effet d'une quelconque boisson.

Mais! Ne reculant devant aucun obstacle à ma folie, cette fois-ci, j'ai été beaucoup plus maligne que les animaux de la jungle lanaudoise (digne d'un remake d'Over the Hedge à la puissance 10).
Tel une traqueuse en plein safari dans la savane, j'ai traîné ma caméra partout où je me rendais, au cas où Paris ait profité de l'effervescence de la période des déménagements pour élire domicile dans cette autre contrée. À mon grand dam, nulle trace de Paris. Mince consolation, j'ai néanmoins pourchassé un lièvre. Et, pour éviter de passer une fois de plus pour une névrosée victime d'une psychose animalière, je l'ai littéralement croqué sur le vif... mouahahahahah!


(Rhhaaa, je ne suis clairement pas encore assez geek pour arriver à faire pivoter la vidéo. Vous allez donc devoir vous étirez le cou. Vous ne pourrez pas dire que ce blog ne vous fait pas faire d'exercices, hein! Votre santé me tient à coeur.)

Hum. Force est d'admettre que je ne connais pas la définition du mot succint. Ni bref. Ni condensé.

5 commentaires:

Le monde de Mini a dit...

Ouh là! Tu vas me donner un torticoli! lol Je lui aurait bien donner un câlin à ce lapin!!!!!!! :D Trop choux!!

jef a dit...

hahaha.. au moins la fille-qui-a-ingurgité-une-quantité-astronomique-de-bière-et-de-vin boit de la Keith ! :0P

Emilie a dit...

Mini: Et lundi, nous avons vu un couple d'énormes lièvres bruns à deux pas du chalet où nous étions situés!

Jef: Bah, je buvais ce que je trouvais dans le frigo! Hé hé! :-))

p o i s o n e d * a dit...

Haha! De bien belles vacances, on dirait! Arrosées et consistantes en guimauves, presque le régime parfait XD

Hahaha je t'imagine courir après le lièvre avec ta caméra, il a dû penser être poursuivie par une folle XD Ahhh, les animaux ont ce don sur les humains... nous rendre complètement gaga! >w<

Emilie a dit...

Bière et guimauve, quel heureux mélange!! :-D

Pauvre lièvre, dans le fond... traqué par une folle dans mon genre!! Aïe!!