This page is best viewed with Firefox. And a glass of wine.

dimanche, juillet 01, 2007

Baptême jazzé

Hier, ce fut mon baptême du Festival de Jazz. Pas si mal pour un baptême, et on y avait convié une foule énormissime. Dieu que je suis populaire. [Ahem. Et un peu fêlée du cervelet, aussi!]

D'abord un court passage à la section "Tropiques": Jah Cutta et son groupe Determination & Mellow G. Je me suis cependant demandée pourquoi le vendeur se promenait avec un caisson de verres de bière plutôt que de coupes de sex on the beach, qui se seraient avérées plus à propos.

Ensuite, nous nous sommes dirigés vers le complexe Desjardins où chantait Sonia Johnson. Du jazz sympathique et honnête. Mais des relents d'égoût propulsés par les fraîches bourrasques du soir nous ont incités à nous déplacer vers une autre scène.

Jusque là, je trouvais la soirée plaisante, sans plus.
Le temps frais incitait à se blottir contre l'être aimé - quoique de toutes façons, involontairement nous étions tous passablement entassés. Les badauds semblaient prendre du bon temps. La foule, dense, dansait sans trop de constance et sans trop de conviction. Le petit démon agoraphobe, du haut de mon épaule gauche, m'exhortait à me soustraire de cette masse, alors nous nous sommes faufilés sur les lieux d'un autre spectacle gratuit. Nous avons eu la présence d'esprit de nous installer près de la scène, à deux pas de la sortie, plutôt qu'à l'arrière d'une foule qui n'en finit plus de s'agglutiner tel un spaghetti al dente lancé au plafond.

Les musiciens sont entrés en scène. Et là, paf. Tout s'est mis à bouger. Le mouvement a été immédiat: les gens, toutes ethnies confondues, battaient la mesure de leurs mains, se dandinaient, tapaient du pied, se déhanchaient joyeusement, acclamaient les artistes qui s'en donnaient à coeur joie du haut de leur monticule.

Quant à moi, le coup de foudre fut immédiat. Les percussions et les cuivres d'Enzo Avitabile (la présentatrice a joliment massacré son nom de famille en le décortiquant syllable par syllable, hum hum) & Bottari m'ont envoûtée. À un point tel que dès que je sors de chez moi aujourd'hui, ce sera pour me procurer quelques CD de cette formation musicale aux accents de jazz fusion, de rythmes traditionnels sur tonneaux de bois et qui entrelace habilement divers aspects de la musique du monde.
[Euh, si les centres commerciaux sont ouverts aujourd'hui, jour de la fête de... hum... ahem... j'ai oublié. Après vérification, je devrai attendre à demain, puisque la plupart des établissements commerciaux sont fermés aujourd'hui. Bouh.]

La performance de cet hallucinant saxophoniste napolitain et de ses accolytes énergiques m'a littéralement conquise. Normal, ils sont originaires d'Italie. Un parti-pris, moi?! À peine!

***

Pour ceux et celles qui seraient intéressés, voici le site web de l'artiste (en italien et en anglais).

6 commentaires:

Le monde de Mini a dit...

That's it! Ça m'a donné envie d'écouter ses chansons! My god, 16 cd à son actif! J'aurai l'embarras du choix!
Viva Italiaaaaaa! lol

Emilie a dit...

Ça donne vraiment envie de bouger!! :-)

C'était quelquechose à voir hier. Autour de nous, il y avait des gens de toutes appartenances culturelles: des Québécois, des personnes originaires du Moyen Orient, de l'Inde, de l'Europe, d'Haïti, des touristes d'un peu partout, etc. Tout ce beau monde à l'avant-plan swignait pas mal fort! Hallucinant!

Cinoche78: a dit...

Merci pour la recommendation musicale! J'y prêterai un oreille attentive.

Pour te rafraichir la mémoire, c'est aujourd'hui la fête du.... déménagement!

Emilie a dit...

Oui, oui, la fête du déménagement, tout à fait! ;-)

p o i s o n e d * a dit...

Ahh! Le Festival de Jazz est bénéfique pour les découvertes inouïes qu'on peut y faire. En plus que dès que les gens commencent à faire la fiesta, c'est doublement agréable! Les poussettes et les bébés pas vraiment... au moins il y a les mangues couper en fleurs. Ou il y avait??

Emilie a dit...

Hein? Des mangues?? J'ai raté ça! :-(( Et moi qui adore les mangues!!

(Bon, j'en conviens, j'aurais tout simplement pu écrire "Et moi qui adore manger!" Hihi!)