This page is best viewed with Firefox. And a glass of wine.

jeudi, février 15, 2007

Boisclair et le vote étudiant

Lecture matinale. Je tombe sur cet article de Radio-Canada.

André Boisclair, s'il est élu lors du scrutin printannier, promet de maintenir le gel des frais de scolarité au Québec. Parions qu'il veut s'assurer du vote estudiantin... De plus en plus, je remarque autour de moi que les jeunes s'impliquent au sein de partis marginaux et délaissent le PQ.

Toujours selon l'article de Radio-Can:
M. Boisclair entend faire de l'éducation la principale priorité d'un gouvernement péquiste, un secteur, dit-il, que les libéraux ont trop négligé.
Non seulement le Parti Libéral a négligé l'éducation, mais rappelez-vous du vaste mouvement de grève en 2005. Mouvement déclenché en réaction aux colossales coupures que le gouvernement Charest a effectué à même l'enveloppe budgétaire allouée au programmes de prêts et bourses. (Wow! Je viens de remarquer que nous avons même une entrée à cet effet dans Wikipedia! Hé hé).

Ce fut la seule et unique fois de mon existence où j'ai volontairement appuyé un mouvement de grève (*), la raison m'apparaissant plus que valable. Pourquoi vouloir d'un côté former des citoyens conscients, intelligents, tournés vers le monde et vers l'avenir, sans rien accomplir pour permettre à ceux-ci d'accéder à un plus haut niveau d'éducation? Vous voulez vous instruire? Très bien, endettez-vous, mes amis.

1-0 pour Boisclair.


(*) J'ai même participé au rassemblement qui a eu lieu au Parc Lafontaine à la fin mars. D'ailleurs, il y a encore de la boue séchée sur les espadrilles que je portais ce soir-là. :-D

2 commentaires:

Louis a dit...

J'avais manqué cette nouvelle... Boisclair devrait en parler plus haut et plus fort, car il est important qu'il se détache de ce que font l'ADQ et le PLQ...

Emilie a dit...

Oui, la nouvelle est malheureusement presque passée inaperçue...