This page is best viewed with Firefox. And a glass of wine.

mardi, février 20, 2007

J'étudie donc je m'endette

La lutte se poursuit entre Boisclair et Charest en ce qui a trait au dégel des droits de scolarité.

Boisclair semble vouloir faire de l'éducation son cheval de bataille, ce qui tombe franchement au bon moment. Après avoir séché-ratatiné-dépéri pendant près de quatre ans, et alors qu'une menace de dégel plâne au-dessus de nos têtes, l'empressement d'André Boisclair à vouloir se rallier à la cause étudiante permettra peut-être à ce secteur primordial de prendre un nouvel envol.

Ou un nouveau galop devrais-je dire! (Pour demeurer dans l'analogie du cheval de bataille!) ;-)

4 commentaires:

Cochise a dit...

Olá, Emilie!

Boisclair / Charest ? Politique canadienne? J'en sais rien, même rien!
Comme c’est curieux : nous avons la même expression en portugais :
«un cheval de bataille / um cavalo de batalha» avec la même signification.

Mais bon… au moins, j’ai laissé un commentaire. (Beaucoup d’erreurs?)

Emilie a dit...

C'est intéressant, j'imagine que l'origine est la même (origine latine??).

=)

Cochise a dit...

Et voilà, c'est bien ça, puisque les deux langues sont d’origine latine. Mais il est plus facile de trouver un mot ressemblant qu’une expression idiomatique, n’est-ce pas ?

Emilie a dit...

Très vrai! =)