This page is best viewed with Firefox. And a glass of wine.

dimanche, juin 24, 2007

Enfer et damnation

Certains sont accablés par un mal étrange: la malédiction Vidéotron. En ce qui me concerne, c'est la vilaine fée Desjardins qui m'a injustement jeté un sort. J'éprouve des problèmes avec la Caisse populaire depuis bientôt une dizaine d'années, le plus souvent avec les représentants de ma succursale qui, selon toute apparence, m'ont prise en grippe (et peut-être même en grippe espagnole).

Pourquoi n'ai-je pas encore changé d'institution? Je ne sais pas. Pour un tas de raisons. Parce que j'espérais un jour avoir enfin le dessus. Parce que je désirais privilégier cet organisme dit "coopératif" plutôt que d'opter pour une grosse institution bancaire qui n'en veut qu'à mes sous. Parce qu'il y a tout de même (parfois) certains avantages à posséder un compte chez Desjardins. Et (surtout) parce que je suis une des pires procrastinatrices que la terre ait porté.

Je n'énumèrerai pas tous les problèmes que j'ai dû surmonter au fil des ans. Je pourrai pratiquement en faire un roman. Hum. À bien y penser, ce serait plutôt un excellent scénario de film d'horreur. Que je vous raconterai bien un jour.

L'événement déclencheur de la plus récente histoire d'horreur s'est produit hier, alors que j'allais jeter un coup d'oeil à mon compte via AccèsD sur Internet. Au début de la semaine, j'y avais déposé une somme substancielle - le dépôt direct ayant merdoyé, nous avions donc reçu notre paie sous forme de chèque. Toutefois, hier après-midi, je me suis aperçue que le montant exact du dépôt a été retiré de mon compte la veille, avec la mention nébuleuse "débit - retraits divers" ou un truc vaseux du genre. Alarmée, j'ai immédiatement contacté le service téléphonique d'AccèsD. On s'est empressé de me rassurer. Il ne s'agissait pas là d'une transaction frauduleuse, mais d'un retrait effectué par Desjardins en raison d'une irrégularité provenant du chèque (laquelle? impossible à savoir, on m'a suggéré de contacter ma succursale aux heures d'ouverture, c'est-à-dire un gros 10 minutes par jour).

Pardon??!!?? Et personne chez Desjardins n'a jugé bon m'informer de cette opération?? Je comprends très bien qu'il s'agisse d'une mesure de sécurité. Très bien. Mais les clients, eux? Laissés dans le néant. Bravo charmants amis de la Caisse, vous êtes diablement doués pour le service à la clientèle.

Desjardins, tu viens de signer ton arrêt de mort.
That's it. That's all.

4 commentaires:

Thierry a dit...

Chez Desjardins, le service change selon la succursale où l'on se trouve.

Depuis mon arrivée à Montréal, j'ai transféré tout mon argent à la Banque Laurentienne. Elle se trouve à 30 secondes de chez moi et je n'attends jamais plus d'une minute pour avoir du service.

Comme pour tout, il faut prendre le temps de magasiner.

Cinoche78: a dit...

Je comprends tes problèmes, Émilie. Bien avant Vidéotron, j'étais au prise avec Desjardins. Après des années de problèmes, je les aies finalement quitté pour aller m'ouvrir un compte à la Banque de Montréal.

J'ai certes eu quelques problèmes mineurs avec cette banque — et c'est sans compter que cette banque à déménagé son siège social de Montréal à Toronto —, mais ce sont des problèmes mineurs comparé aux caisses Desjardins.

De plus, avec Desjardins, si tu as un problème, tu ne peux rien faire sans contacter ta foutue caisse — mais qu'est-ce que ça doit être plaisant de travailler à Accès D: tu passes ta journée à répondre "On peut pas faire ça, contacterz votre caisse". :-(

En plus, chez BMO, les étudiants et les universitaires qui viennent de graduer ont droit à un compte bancaire GRATUIT et, en plus, la banque donne des Air Miles en quantité industrielle. :-)

Accent Grave a dit...

Depuis une quinzaine d'années, le terme "service à la clientèle" a perdu tout son sens.

Une entreprise qui prendrait réellement soin de sa clientèle aurait une longueur d'avance sur les autres, jusqu'à ce que des administrateurs diplômés prennent le contrôle...

Accent Grave

Emilie a dit...

Thierry: Oui, il faut prendre le temps de magasiner. J'ai un compte dans 3 institutions, je songe transférer mon compte Desjardins dans l'une des deux autres institutions, mais il me faudra d'abord peser les pours et les contres.

Cinoche: C'est intéressant l'idée du compte gratuit pour les universitaires. Je vais jeter un coup d'oeil là-dessus.

Les représentants d'AccèsD sont toujours très courtois et prennent le temps de bien répondre à toutes mes questions, mais on ne peut pas en dire autant à ma succursale.

Accent grave: Très vrai, et pas seulement chez Desjardins.