This page is best viewed with Firefox. And a glass of wine.

mercredi, juin 13, 2007

Souvenir gustatif

La plupart des souvenirs qui se rattachent à la mia famiglia italiana sont d'ordre gustatifs. En fait, non. Pour être plus exacte, je devrais plutôt affirmer que la plupart des souvenirs issus de cette partie de mon passé de petite fille sage ne valent même pas la peine qu'on les ressasse, ne serait-ce qu'en surface. Ma vraie famille n'est pas celle-là. Enfin, bref, pour faire une longue histoire courte, les rares instants constructifs étaient ceux passés autour de la table, car a tavola, l'hypocrisie n'a plus sa raison d'être. Manger, boire, se gaver des meilleurs aliments, il n'y a que cela qui comptait.

Joli préambule, mais où cela nous mène-t-il?

Chez IGA!
[Certainement pas chez Loblaws.]

Dans l'allée des breuvages plus riches en sucre qu'en toute autre substance, mon regard s'est arrêté sur une boisson qui me rappelait mon enfance: le Brio Chinotto. Je n'en buvais que chez ma grand-mère. En fait pas ma grand-mère. La vieille dame chez qui je devais me rendre chaque semaine sans rechigner - ordre de la cour (m'y rendre, pas m'y rendre sans rechigner) - sans pourtant comprendre un traitre mot de son verbiage ni vraiment italien ni tellement anglais mais jamais français.

Enfin, bref. Sans jamais m'être sentie liée à cette femme avec qui je partageais pourtant tout un bagage génétique, je dois cependant avouer que j'aimais bien la nourriture qu'elle préparait. Je suis un peu pute de l'estomac.

Non, reformulons-le autrement: je suis émotive gastronomiquement parlant et mon estomac est euh, mon talon d'Achille? :-DD

Et hop, dans le panier d'épicerie la bouteille de Brio Chinotto.

De retour à la maison, je m'en sers un grand verre. J'y ajoute deux glaçons. Je ferme les yeux et m'apprête à déguster ce délicieux nectar que je n'avais pas savouré depuis une bonne quinzaine d'années.

Pouah. Abrupt plongeon dans la réalité du monde adulte. Qu'est-ce que c'est immonde. J'ai eu l'impression d'ingurgiter une tasse de sucre pur. Pffffuiitttt, évanoui le souvenir d'enfance. En vieillissant, nos goûts changent, sans doute.

La morale de cette histoire: finalement, même les souvenirs gustatifs n'en valent plus la peine.

En terminant, la petite touche L'épicerie: Le saviez-vous? Le chinotto est un agrume.

(Oui, oui, je vais de ce pas me coucher.)

13 commentaires:

p o i s o n e d * a dit...

Haha! Tiens, pourquoi je ne suis pas surprise qu'une autre personne avec une famiglia italiana ait des histoires d'hypocrisies?! Mhmm..!

Ahhhhh Brio Chinotto! Moi, j'aime encore ça! Haha! Celui aux agrumes (enfin, je croit qu'il est aux agrumes je me souviens pas trop) est bon aussi! ^^ (détail qui tue: je suis une petite dent sucrée)

Emilie a dit...

L'hypocrisie est d'ailleurs la raison pour laquelle j'ai arrêté de côtoyer cette partie de ma famille à l'âge de 11 ans. J'étais peut-être encore une enfant, mais je comprenais que tous ce qui me liait à ces gens-là n'était que mensonges et faux semblants. C'était en train de me pourrir l'existence.

Mais bon, changement de registre... J'ai aussi la dent très sucrée, mais on dirait qu'en prenant de l'âge, mon estomac devient plus délicat. Pfff. J'ai trouvé que c'était trop sucré, je ne m'attendais pas à un goût comme ça. Je crois qu'il y en a une autre saveur, style "Sprite" (enfin, de mémoire).

Cinoche78: a dit...

"je comprenais que tous ce qui me liait à ces gens-là n'était que mensonges et faux semblants"... tiens, ça me rappelle ma famille, ça. Je peux joindre le club? ;-)

J'aie bien le Brio Chinotto... mais il est vrai que c'est sucré que le calvaire. C'est pourquoi je me sens bourré après en avoir bu une seule cannette.

Cinoche78: a dit...

"je comprenais que tous ce qui me liait à ces gens-là n'était que mensonges et faux semblants"... tiens, ça me rappelle ma famille, ça. Je peux joindre le club? ;-)

J'aie bien le Brio Chinotto... mais il est vrai que c'est sucré que le calvaire. C'est pourquoi je me sens bourré après en avoir bu une seule cannette.

Emilie a dit...

Oups, je vois double! lol

Bienvenue dans le club. Nous sommes déjà trois membres. ;-)

Nazku a dit...

Ah parce que ça existe une famille qui n'est pas hypocrite? XD Même pas besoin d'être italienne pour ça, lol!

Sinon, je connais pas du tout ce Brio Chinotto. ^^;

Par contre, je sais qu'habituellement, les souvenirs gustatifs doivent rester des souvenirs, sinon on est souvent déçu. :(

Emilie a dit...

Nazku, oui ça existe. La famille de ma mère ne l'est pas. Nous sommes "tissés serrés", comme on dit. ;-)

Je crois que tu as raison à propos des souvenirs gustatifs, tout compte fait!

Le monde de Mini a dit...

Vive les familles hypocrites *sarcasme*! On est dans le même bâteau. C'est vraiment nulle. Bah, c'est reconnu des familles italiennes.

Pour le Brio Chinotto, moi j'aime toujours ça!! Mioum! lol J'aimerais tellement avoir leur recette...mais si j'ose m'aventurer pour leur voler leur recette, je risque fort de me retrouver avec des pantouffles en ciment dans le fleuve St-Laurent! lol!! XD

Emilie a dit...

Mini, fais attention, tu te retrouverais avec un poisson mort dans ta boîte aux lettres et des hommes de bras te suivraient partout dans une voiture noire! Mouahaha! :-D

Folliculaire a dit...

Une pute de l'estomac, j'aime ça! Les Italiens sont réputés pour être d'exellent épicurien.

Emilie a dit...

Et pour avoir la tête dure! ;-)

Le monde de Mini a dit...

Non seulement pour avoir une tête dure, mais aussi pour être de sacré bons restaurateurs!!!

Emilie a dit...

Aussi! :-D