This page is best viewed with Firefox. And a glass of wine.

lundi, mars 26, 2007

Notre sport national


Le hockey?

Non! La politique!

La lutte est serrée. En ce moment, le Libéral mène, suivi de (trop) près par l'ADQ (nooooon), puis le PQ traîne de la patte.

Je ne peux pas croire qu'autant de personnes se soient laissé tenter par les faux atours de l'ADQ. J'ai l'estomac noué.

21h00

Une percée adéquiste vient sérieusement brouiller les cartes. Aïe. Vite, des comprimés contre les reflux gastriques.

Jean Charest se retrouve présentement en deuxième place dans sa circonscription. Un signe?

Dans ma circonscription, St-Henri Ste-Anne, la candidate libérale, Marguerite Blais, est en avance de près de 100 voies sur Robin Philpot, le candidat péquiste. Seul les votes de 6 bureaux sur 100 ont été dépouillés.

21h30

Pincez-moi, je rêve. Plusieurs candidats de l'ADQ sont sérieusement en avance, alors que le PQ se maintient lamentablement en troisième place.

Le site web de Radio-Canada me fait des misères. L'ADQ aussi.

L'électorat désire du changement, au risque de se faire passer un savon, un citron, et probablement une grave maladie dégénérative du gros bon sens.

Je doutais fortement que le PQ puisse accéder au pouvoir. J'en avais fait mon deuil. Il ne siègera probablement même pas à l'opposition. Même dans le pire de mes cauchemars, une telle situation ne pouvait pas se produire.

Je tiens personnellement Jean Charest responsable de ce carnage.

22h05

J'ai pratiquement vidé un tube de comprimés antiacides et une énorme bouteille d'eau gazéifiée. Pourtant, je n'arrive toujours pas à digérer.

L'ADQ talonne le PLQ. Tous deux sont pratiquement côte-à-côte.

Charest ne sera probablement pas élu dans sa propre circonscription. Ha ha! Familiprix! Boisclair et Dumont peuvent au moins se targuer d'avoir séduit l'électorat de leur circonscription respective.

Dans ma circonscription, c'est (hélas) la candidate libérale qui l'emporte.

Encore une fois, la population a voté avec un peu d'amertume au coin de la bouche. Ce fut le cas lors des élections provinciales de 2003, de même que lors des élections fédérales l'an dernier.

Par contre, peut-être bien qu'à ce moment précis de l'histoire québécoise, un gouvernement minoritaire s'avère un atout dans le processus démocratique. Un sacrifice nécessaire.

Bernard Derome vient maintenant de prononcer la phrase magique. Si la tendance se maintient, le gouvernement libéral formera le prochain gouvernement, qui sera vraisemblablement minoritaire. Plus de la moitié des Québécois ont cependant décidé de ne pas choisir le parti libéral.

22h50

Le vote est extrêmement divisé. Divisé en 3.

Il est grand temps de changer le mode du scrutin. Le système utilisé présentement n'est pas représentatif du poids réel du suffrage québécois.

La couperet tombe. Charest semble officiellement défait dans sa circonscription.

Du jamais vu. Le Québec se retrouve donc avec à sa tête un parti qui devance à peine ses deux principaux concurrents, alors que son chef est victime de sa propre médecine. Charest, à l'instar de plusieurs ministres libéraux, s'est carrément fait balayer de son comté. Pire encore, c'est l'ADQ qui obtient la balance du pouvoir. C'est l'hécatombe. Sérieusement.

Je suis sincèrement affligée par cette invraisemblable déconfiture du PQ.

Y a-t-il un Belge qui voudrait bien m'adopter?

5 commentaires:

Inkognitho a dit...

Dans mon comté le PQ a délogé les Libéraux. Jamais je n'aurais osé croire que l'ADQ serait si fort, j'en suis encore sur le cul. Moi, qui ait fait de nombreux pieds de nez à Mario, voici qu'il m'en fait un, mais tout un. Cependant, je ne m'avoue pas vaincu : )

Frank a dit...

Moi je suis vraiment décu des Québecois. Les libéraux malgré tout leur mépris et leur incompétence demeurent au pouvoir. Tres dur a digérer.

Comment se fait-il que 40 (plus ou moins deux) comtés ont élu des adéquistes? Je comprend pour la région de Québec, mais le reste dormait au gaz???

J'ai de la misere a la comprendre celle-la. Un chef incapable d'additionner des chiffres comme il faut et donner un cadre financier en pleine campagne électorale recoit autant d'appuis en montérégie??? Franchement.

Je peut comprendre que la région de Québec de voter ADQ. Mario avait appuyé Radio-poubelle et J-F Filion il y a un certain temps et c'était suffisant pour se concrétiser en votes de note gang de caves hardcore de la vieille capitale.

(La région de Québec est peuplée de crétins si tu veux mon avis personnel mais ca n'a rien a voir avec le sujet... Quoique... ils ont bien élu des conservateurs aux dernieres fédérales. un signe.)

Mais les autres comtés qui se sont laissés berner par la ''vague'' de vestons loués et de cravates a la Daniel Spécialité me laissent perplexe. Ma région natale, Trois-Rivieres, vote ADQ. Je savait que Radio X était écouté jusque la-bas mais je veux quand meme pas croire que le seul fait de soutenir une radio-poubelle se transforme en autant de votes aussi loin de la capitale.

Bref les grands ''under achievers'' se sont les gens du PQ. Incapables de battre Charest et sa suffisance. Et incapables de battre une gang de vestons loués sans profondeur, sans équipe, sans cadre financier, soutenant une radio-poubelle vulgaire.

Boisclair va se faire lyncher évidamment, l'option souverainiste va reculer encore, diluée parmi les arabes, les anglais, les guirlandes assydiques qui font givrer les vitres de NOS buildings et les mosquées dans une érabliere (sans jambon) pres de chez-nous. Le plan de P.E.T. fonctionne a merveille.

Finalement, parce qui faut que j'arrete de chialer, Montréal. Les votes tellement crystallisés d'avance que ca ne constitue meme pas un enjeu électoral. Autant les bornés qui voteraient pour une chevre dans Outremont que les BS qui votent PQ dans Hochelaga-Maisonneuve me dégoutent. Ils votent pour la couleur et non le contenu. Meme si le message des libéraux était d'augmenter les impots de 95% ils seraient élus sans probleme dans certains endroits a Montréal. Pathétique.

Vraiment une soirée merdique. Bonsoir! je suis parti!

Emilie a dit...

Moi aussi, je suis surprise et déçue.

J'ai de la difficulté à penser. Sérieusement, je ne comprends pas comment des gens sains d'esprit et de corps aient pu appuyer en si grand nombre l'ADQ.

Je ne voudrais pas être dans les souliers de Boisclair en ce moment. Je crois que ses jours à titre de chef du parti sont comptés.

Je suis vraiment sur le cul. :-/

Philippe David a dit...

Désolé, mais il semble que le message souverainiste ne passe plus et les québécois se sont tournés ailleurs pour protester contre le gouvernement en place. Il s'en est fallu de peu pour que l'ADQ ne prenne pas le pouvoir. Le fait que ce parti n'avait pas un programme et un cadre financier cohérent en dit long sur la dissatisfaction des électeurs envers les deux vieux partis. Il va falloir que les libéraux et les péquistes fassent un sérieux examen de conscience.

Emilie a dit...

Je côtoie des péquistes et des souverainistes qui ont préféré opter pour l'ADQ, parce qu'à leurs yeux le PQ tourne un peu en rond.

Le résultat d'hier a lancé un signal. Il est sérieusement temps que nos chefs de parti revoient à fond leurs idées...