This page is best viewed with Firefox. And a glass of wine.

mercredi, mars 14, 2007

Oh crappy day!



What a crappy day.

Température moche. Pluie, brouillard à couper au couteau et une humidité à en faire friser le plus dru des cheveux.


Au travail, tout le monde était sur les dents et, pour une raison que j'ignore, mon bureau s'est transformé en département des plaintes. Je devais régler problème par-dessus problème, si bien que mes projets n'ont pas tellement avancé (voire pas du tout). Tous (éducatrices, parents, y compris les enfants) venaient m'étourdir en de leurs requêtes particulièrement particulières... et quand je dis tous, c'est TOUS EN MÊME TEMPS. Bordel, j'ai juste deux mains et qu'un seul cerveau! Et encore, mon cerveau, il était sur le point de flancher.

Bref, ma journée s'est déroulée de façon merdique et ça m'a fichu une migraine du siècle. La joie la plus totale, quoi.

Les employées étaient définitivement d'humeur massacrante. J'ai probablement été victime du plus gros SPM collectif de l'histoire de l'humanité.

Pour le maintien de ma santé mentale, je crois que je vais demander à ma patronne, à son retour de vacances, d'investir dans un punching bag. Dieu sait que j'en aurais fait bon usage aujourd'hui.

Afin d'évacuer les énergies négatives, je suis allée m'entraîner chez Flex avec une copine... pour me rendre compte une fois sur place que j'avais oublié le feuillet sur lequel est indiqué mon programme d'entraînement. Pffffff..... Charmante journée.

J'ai finalement décidé d'exécuter le même programme qu'elle. J'avais trop besoin de bouger pour simplement rebrousser chemin. Après une heure, mon envie pressante d'assassiner n'importe quel être humain exhibant un faciès un tant soit peu désagréable s'est envolée. Avec la sueur, je me suis vidangée du sentiment d'animosité qui m'animait depuis le début de la matinée.

Anecdote amusante. Ma collègue, sachant que j'avais grand besoin de me dérider un peu, m'a raconté un fait cocasse. Plus tôt aujourd'hui, elle a téléchargé un fond d'écran sur son téléphone cellulaire - pensant que celui-ci arborait en guise d'insigne deux cerises et la mention "Princess"... pour s'apercevoir, une fois la transaction effectuée, qu'il s'agissait plutôt de "Porncess". :-DDD

J'étais morte de rire dans le vestiaire du gym. Ouf. Enfin. Je venais de réussir à remuer mes muscles maxillo-faciaux pour la première fois de la journée!

Source de l'image: http://www.blogzilla.jp/attachments/222200402116441040222_1604~01.jpg

5 commentaires:

Guill a dit...

C'est en effet les journées comme aujourd'hui qui scrappe notre vision bucolique du printemps!

C'est sombre, c'est gris et brun, c'est humide... brrrr!

Emilie a dit...

Oui... vivement une vraie journée de printemps!

Inkognitho a dit...

Allô Émilie, et puis aujourd'hui, ça va mieux? ; )

Emilie a dit...

Considérant le fait que je n'ai pas (encore) envie d'étrangler quelqu'un, je crois que ça va mieux! :-D

Frank a dit...

hahaha. Comme le disait si bien Plume Latraverse... Quel calvaire! :)

Meilleure chance demain!