This page is best viewed with Firefox. And a glass of wine.

mardi, mars 13, 2007

Tout et n'importe quoi: le débat des chefs


Je crois que je n'ai jamais autant juré de ma vie. D'ordinaire, je ne sacre pas autant.

J'espérais, j'espérais. J'attendais de pied ferme le débat des chefs, tel un film qui promet mer et monde... mais celui-ci n'a offert finalement qu'une flaque d'eau crasseuse et une motte de terre. Une motte de terre, que dis-je! Un beau gros motton de bouette, en bon québébois. Je suis un peu dégoûtée. Ça encrasse les souliers, la bouette.

Rien de nouveau côté contenu - enfin pas pour les gens qui se sont informés intelligemment tout au long de la campagne. Des jappements. Un peu de mordant sans les dents - du mordant de dentier. Quelques idées lancées ici et là. Des débats de sourds et muets la plupart du temps: personne ne répond à personne et tout le monde interrompt tout le monde.

Au début, Jean Charest m'a paru plus mou qu'il en a l'habitude. J'avais raison pour les propos célinedionesques. Papa Charest s'est également fait paternaliste. Cependant, je n'ai pas senti qu'il était aussi à l'aise qu'en 2003. Tout à fait légitime: il n'est pas du tout dans la même position aujourd'hui. En effet, le premier ministre a quatre ans de bévues à défendre. Quelques (rares) bons coups, noyés dans une mer de propos artificiellement faux. Edulcorés. Rugissements tardifs. Bof. Passons.

Surprise chez Boisclair: tout compte fait, il peut être baveux, l'élève modèle. Notre ami Boisclair n'a pas flanché comme certains analystes l'avaient prévu. L'élève tout vert n'a pas été sans failles et sans reproches, mais il a mieux performé que je ne l'aurais cru. Je le concède: il a eu l'air d'un débutant par moments. Normal, c'est son premier débat. Est-ce moi ou, des trois candidats, Boisclair est celui qui semble s'être amusé le plus? Étrange. Le lieu ne s'y prêtait pas vraiment.

Dumont: bahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh. Il vient tout simplement de me prouver qu'il n'arrivera à rien comme chef d'une province. Son seul atout: son sens de la répartie. Et encore. Vouloir jouer au magicien n'a pas produit l'effet escompté. Après un début plutôt belliqueux, Super Mario a rapidement paru essoufflé. Certaines de ses déclarations tenaient de la mauvaise pub. Bel effort, monsieur Dumont - par contre vous n'êtes définitivement pas tombé dans la potion magique de la politique lorsque vous étiez petit.

Dommage que toutes les attaques visant le PQ se référaient plutôt à l'exercice du parti d'avant. Il m'apparaît évident que Boisclair ne répétera pas les mêmes erreurs. Peu de sérieuses estocades contre le programme actuel de Boisclair. Hum. L'avez-vous seulement lu?

Heureusement qu'il y avait le vin. Tout ces gentilles oraisons finalement pas très sagaces se digèrent mieux avec un (ahem... quelques) verre(s) de vin.

Ce débat des chefs vous était présenté par un vin chilien, le Cousiño-Macul 2004 Antiguas Reservas Cabernet Sauvignon qui, à l'instar du débat, était correct sans plus.

7 commentaires:

Inkognitho a dit...

J'ai eu droit à ce que je ne voulais pas, i.e. des lui yé pas fin pis moé j'sus l'meilleur. J'avoue que ça manquait de contenu. À avoir voulu faire apparaître un lapin d'un chapeau, c'est lui qui risque de disparaître. Comme j'ai écouté le débat seul, je n'ai pas pu discuté et ainsi pouvoir me faire une meilleure idée. La campagne est encore tiède mais je crois que ça va se réchauffer bientôt et que les sondages seront différents de ce qu'ils étaient. Bonne nuit.

Hub a dit...

Boisclair a été très bon, et Charest assez moyen.

La vraie surprise de ce débat a été Dumont. Pourquoi? Parce qu'il a été:

1-assez mauvais contre Boisclair
2-très bon contre Charest

Donc... il a favorisé Boisclair. Pourquoi? Parce qu'il a fait la "sale job" de Boisclair en attaquant Charest de manière baveuse et efficace.

En revanche, lors des échanges contre Boisclair, il a été très moyen, donnt l'occasion à Boisclair de se présenter comme un candidat sérieux et préparé.

Donc: avantage Boisclair... grâce à Dumont.

Bonne fin de campagne Émilie !

Emilie a dit...

Inkognitho: Oui, enfin! Autre chose que des chicanes de cour de récréation. Par contre, ils n'ont pas exactement répondu aux questions de leurs adversaires. Il fallait s'y attendre...

Hub: Oui, Dumont a ciblé Charest, il en a fait son principal adversaire. Normal, il vise son poste. Je pense qu'il aurait dû mieux se préparer à affronter Boisclair... il l'a peut-être sous-estimé.

La suite, à mon avis, s'annonce plus intéressante que le début de la campagne!

p o i s o n e d * a dit...

Je suis du même avis qu'Inkognitho à la différence près que je n'ait pas eu la patience d'écouter le débat jusqu'à la fin. Les chicanes digne d'enfants de 5 ans "mon père à moi c'est le meilleur" ou la prétention des ados "ma queue est plus grosses que la tienne"... ça m'intéresse pas pantoute! lol
Sauf que je croit que Dumont a comprit la game de la politique. Flou, menteur, arrogant, p'tite face de fendant... lol J'sais pas pourquoi mais tout le monde chez moi vont voter pour Dumont. Ça me fait peur, ça! Ses idées n'étaient pas bonnes quand il a commencé et à ce qu'on peut constater, ça n'a pas changer avec les années...! De ma part, j'préfère toujours Boisclair à Charest, c'est clair!

Benny Martini a dit...

C'était assez ennuyant comme débat... rien de spécial n'est arrivé à part l'histoire de Dumont avec le viaduc Concorde... j'ai bien hâte d'avoir plus d'info à ce sujet...
Et j'ai bien hâte aussi de voir si le 19 nous verrons les fameux chiffres de Dumont !!

Ben22 a dit...

D'accord avec Hub. Dumont est bon contre le PM mais bizarrement assez moyen dans les échanges 1 contre 1 avec Boisclair.

J'avais pris ma carte de membre du PQ pour voter pour Boisclair il y a deux ans. Hier soir, pour la première fois depuis j'ai pas regretté de l'avoir fait.

Yétait temps ! C'est peut-être trop peu trop tard, mais au moins je ne suis plus indécis et je voterai PQ. Reste à savoir si je suis tout seul dans ce cas.

Emilie a dit...

Je crois que moi aussi, à la lumière de ce que j'ai vu hier, je vais voter PQ...

Enfin, il reste encore une semaine et demi de campagne! Tout peut arriver.