This page is best viewed with Firefox. And a glass of wine.

mardi, mars 13, 2007

Prédictions astrologico-politiques


Hier soir, j'ai rêvé que nous étions le 26 mars, jour des élections provinciales, et qu'André Boisclair était élu premier ministre.

Bordel, j'en suis rendue à être hantée par la politique jusque dans mes songes nocturnes. :-/

Je dois dire que je suis effectivement toujours hantée par une question: pour qui voter? Mon âme de québécoise penche pour le PQ. Mais bon, à trop pencher, la barque pourrait chavirer. Et Dieu sait que j'ai horreur des profondeurs obscures d'un lac sans fond (lire: j'ai peur de l'eau - bah, pas celle de mon bain, quand même). Néanmoins, je me sens presque (involontairement) courtisée par QS (ai-je subi un lavage de cerveau à mon insu?). Comme s'ils avaient enraciné en moi une envie de changement qui me fait hésiter.

Peut-être que tout s'éclaircira ce soir, lors du débat des chefs. Que j'attends avec impatience depuis des jours. Une hâte comparable à celle que me fait l'annonce d'un nouveau long-métrage mettant en vedette l'apprenti-sorcier qui a séduit enfants et adultes. Oui, oui, je sais, je suis complètement timbrée.

Je déplore le fait que QS en soit exclu... Par contre, je sais pertinemment qu'il n'est probablement pas réaliste de souhaiter que ce parti encore trop marginal fasse des gains réels. J'espère tout de même, un peu secrètement, qu'une ou deux circonscriptions élisent un représentant de QS.

Autre question qui m'obsède: est-ce que le débat des chefs aura un impact tangible sur l'électorat québécois? D'une part, les chefs seront un peu victime d'un mauvais timing télévisuel: un match des Canadiens sera diffusé ce soir à RDS... Bof, en ce qui me concerne, dans un cas comme dans l'autre, les adversaires risquent de patiner dans les coins et ont tout à perdre... ou à gagner.

D'autre part, je me demande si le marasme de cette campagne politique fera ENFIN place à un beau débat d'idées. Peut-être que j'espère l'impossible. Messieurs, étonnez-moi.

Mes pronostics pour ce soir (non, je ne parle pas de la troupe de Koivu):

Je supputte, je jauge... Hum... Voyons voir.

Dumont se fera plus prudent. Il ne se cassera probablement pas la gueule, mais n'éblouira pas non plus.

Boisclair affichera une certaine confiance "retrouvée". Ses allocutions seront somme toute assez pertinentes et généralement bien ficelées - mais il faudra sûrement programmer la télé en slow mode pour tout piger. Je doute cependant qu'il sorte grand vainqueur. Tout au plus, il pourrait nous étonner (dans le sens positif du terme).

Charest sera dans son élément. Habitué à débattre, même lorsqu'il s'agit d'inepties, il aura probablement une longueur d'avance sur ses adversaires. Son verbiage moins "académique" (plus célinedionesque :-D) que celui de Boisclair risque de séduire une certaine partie de la population.

Hahaha. Me voilà reconvertie en astrologue politique. :-D

Source de la photographie:
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/ressources/images/2007/grandes/c/ch/PC_070227chefs-elections-07_g.jpg

6 commentaires:

Inkognitho a dit...

Je fais un X au calendrier, je regarde la télé ce soir. Moi aussi j'ai bien hâte de voir ce débat (ça va se débattre, enfin je l'espère). Je n'ai qu'un souhait, que ce ne soit pas soporifique, que ce soit un déclic afin que la campagne avance, que l'on parle des vrais enjeux et arrêter de dire que l'autre est un pas fin (dans tous les sens du mot). Souhaitons-nous du contenus. A+

Emilie a dit...

Croisons-nous les doigts!!

(Et les orteils!)

Inkognitho a dit...

Humblement voici les résultats selon moi:

1er Boisclair, calme, questions simples et précises, donne l'impression qu'il sait où il veut aller.

2ième Charest, a su ne pas trop se faire mouiller, a été plus sur la défensive

3ième Dumont, on aurait dit un politicien des années 60, m'a fait perdre ce qui me restait de confiance envers lui et son parti.

Emilie a dit...

Je suis assez d'accord. Dumont me semble définitivement le grand perdant de ce débat.

Sylvain a dit...

Tu es sans doute en train d'écrire tes impressions sur le débat que l'on vient de voir. Je laisserai donc mes impressions sur ce blog :-)

Premièrement, le débat de ce soir était autrement plus intéressant que le dernier. J'ai bien aimé la formule employée. Je regardais la télé comme je regarde habituellement un bon match de boxe et je n'exagère pas. Je serrais les dents, je criais et je ne pouvais contrôler mes poings. J'étais jusqu'à ce soir un indécis. Il y avait en moi une pensée, toute petite soit-elle, vers l'ADQ. Pour cette campagne, j'ai laissé la chance à tous les coureurs de s'exprimer, de débattre de leurs idées et de nous expliquer leurs programmes avant de me prononcer aveuglément vers le PQ (une petite menterie, je n'ai pas laissé de chance à Jean Charogne :-) Après le débat de ce soir, je suis catégorique en disant que je suis derrière Boisclair. Il a monté dans mon estime et m'a prouvé qu'il peut gouverner le Québec. Je suis désolé d'en avoir douté un instant, ça doit être de la faute des média :-)

Pour terminé, je veux juste dire que j'ai de la peine pour Dumont. Pourtant, il avait très bien débuté sa campagne. Je crois que c'est la fin de son pseudo-règne.

Emilie a dit...

Je trouve aussi que Dumont avait amorcé un assez bon début de campagne. Même si je ne suis pas vraiment d'accord avec une bonne partie de ce qu'il propose, je sais admettre qu'il a été assez brillant... jusqu'à ces derniers jours.

Ce débat-ci est plus intéressant que celui de 2003, tu as raison... Je ne sais pas pourquoi, je m'attendais à plus de "croustillant"...